TL;DR – Critique de la critique de jeu vidéo

Posted mars 2nd, 2011 by Arez and filed in Jeux Vidéo

Dans TL;DR, j’essaie de mettre en forme quelques unes de mes idées sur ce beau métier qu’est journaliste spécialisé jeux vidéo. C’est long, pas forcément intéressant, et sans doute bourré de clichés, mais c’est le truc le plus proche d’une ligne éditoriale que tu auras sur Joli Bateau.

Sans top vouloir me la ramener, je suis persuadé que mon esprit serait un endroit
absolument fascinant à explorer s’il était techniquement possible d’explorer un
concept métaphorique. Je vois d’ici le tableau. Les allées sombres de mon esprit,
entre complexes et traumatismes, peuplées de toutes mes idées, bonnes comme
mauvaises, toutes espérant se réaliser un jour, ou au moins survivre à mon
attention capricieuse et à ma mémoire défaillante. Mais approchons-nous. Regardez
cette petite idée qui est en train de se faire violenter par ma fainéantise à
cause de sa complexité. Si on s’approche encore un peu, on peut l’entendre crier.
« Mais je voulais juste consigner mes pensées sur la discipline de la critique de
jeu vidéo », elle hurle avec sa toute petite voix.

Alors, pourquoi la ressortir aujourd’hui du placard de mon esprit ? (Oui, j’ai dit que c’était une allée sombre dans le paragraphe précédent mais si vous allez vous accrocher à la moindre inconsistence dans ma métaphore on est pas rendus.) Je crois que c’est une récente conversation avec raton-laveur lors de laquelle nous avons entre autres discuté de l’état de la presse spécialisée jeux vidéo en France qui a donné au derrière de mon esprit le coup de pied nécessaire pour se lancer. Evidemment, tu as lu le titre de l’article et tu te demandes quel est le rapport entre l’état de la critique de jeu vidéo et celui de la presse. Vu que le lien n’est pas franchement évident à voir, laisse-moi remonter le fil de ma réflexion.

Le journalisme, pour faire vite puisque ce n’est pas vraiment le sujet de l’article, c’est rapporter les faits et les commenter en les mettant en rapport avec d’autres faits. Ce qui fera la différence entre un bon organe de presse et un mauvais, ce sera la qualité de son commentaire, puisque les faits ont cette sale tendance à ne pas vouloir changer quoi qu’on leur fasse. Là ou ça devient intéressant, c’est que dans le cadre d’une industrie culturelle, les oeuvres sont les faits. Tu vois ou je veux en venir ? La qualité d’un organe de presse est déterminée par la qualité de son commentaire sur les faits. Le journalisme culturel traite une oeuvre comme un fait. Du coup, la qualité d’un organe de presse traitant d’un milieu culturel est déterminée par la qualité de son commentaire sur les oeuvres qu’il est amené à traiter. Et qu’est ce qu’une critique, sinon le commentaire d’une oeuvre ?

La qualité de la critique est tout spécialement importante aujourd’hui à l’heure d’Internet, puisqu’il est désormais possible d’obtenir toute l’actualité possible et imaginable en un claquement de doigts. Littéralement. Je suis absolument certain qu’il existe une application pour l’iPhone qui détecte le son d’un claquement de doigts et qui sort le dernier résultat d’un flux RSS quasi-instantanément. A l’exception de la petite exclusivité de ci de là, tous les sites traitent des mêmes informations, généralement de la même façon, puisqu’ils se basent sur les mêmes données. Et certes, un site pourra connaître un pic de visites en ayant une vidéo exclusive de [jeu], mais il me semble sans rien connaître aux tribulations financières des annonceurs sur les sites de jeux vidéo que ça ne vaut pas autant que d’avoir une audience régulière qu’on a pu fidéliser en leur offrant un contenu de qualité. En tout cas, j’ose espérer que ce n’est pas un modèle profitable sur le long terme.

Ces considérations journalistiques et financières derrière nous, il est temps de passer aux choses sérieuses. Tu es venu pour une révélation au sujet de la discipline de la critique, mais je crois qu’il va plus s’agir d’un rappel au bon sens. (Un rappel au bon sens que personne d’important dans l’industrie n’entendra vu l’audience limitée de ce blog, mais un rappel au bon sens néanmoins.) Voilà :

UNE CRITIQUE, BIEN QUE BASÉE SUR DES FAITS, EST TOUJOURS LE FRUIT DE LA PERCEPTION SUBJECTIVE D’UNE PERSONNE, ET N’EST DONC ABSOLUMENT PAS UN COMPTE-RENDU OBJECTIF DE LA QUALITÉ D’UNE OEUVRE.

C’est tout con hein, mais là ou ça devient intéressant, c’est au niveau des ramifications. Parce qu’à partir de ça, on peut tirer plusieurs enseignements.

Le premier enseignement est le plus simple : toujours se baser sur des faits. Ça paraît simple comme ça, mais j’ai lu suffisamment de papiers signés par des gens qui sont payés pour ça me balancer à la tronche des affirmations sans offrir le moindre petit bout de contexte pour qu’il me paraisse nécessaire de le rappeler. Sans exemple, un argument est nul et non avenu, purement et simplement.

Le deuxième est sans doute le plus évident pour quiconque ayant un minimum de prétention (Et il faut quand même un peu de prétention pour faire ce boulot, crois-moi.) : Il faut toujours parler de soi au moins un minimum. J’ai parlé de contexte plus haut, et ce n’est qu’une extension logique de cette nécessité. En connaissant la personne qui s’adresse à moi, je peux comprendre son jugement et le raisonnement qui a conduit à celui-ci, ce qui m’amène à le considérer différemment.

Le troisième et dernier enseignement est une extension du deuxième : trouve-toi un style. N’importe quoi, du moment que c’est quelque chose d’unique. De une, ça rend tes textes plus agréables à lire, et de deux, ça te rend mignon et attachant. Encore une fois, ce n’est pas un compte-rendu objectif, donc tu peux te permettre ce genre d’extravagances.

Je crois que j’ai un peu fait le tour, mais je suis totalement prêt à en discuter. Tu peux totalement ignorer ces conseils si tu crois qu’ils sont totalement stupides, mais j’aimerais bien que tu les suives, quand même. Ça serait sympa. J’aurais discuté des bonnes pratiques à avoir quand on couvre l’actualité de l’industrie, mais l’article était déjà assez long comme ça et c’est l’heure des gâteaux. Peut-être la prochaine fois, alors.

14 Responses to “TL;DR – Critique de la critique de jeu vidéo”

  1. Manic dit :

    Je m’attendais à un texte plus long vu la catégorie (TL;DR) et une tentative d’analyse/critique/rétrospectives/commetuveuxlenommer des magazines/sites français sur le jeu vidéo, j’ai dû mal comprendre. À la place, on a le droit à des conseils pour écrire une bonne « critique » ce qui est intéressant. Surtout à cette heure actuelle, le web 2.0 où chaque être humain (dont moi) veut exprimer son opinion même si chez certains (dont moi) ça passe mal : la faute à un manque de style, d’écriture et d’un égo démesuré. Vous avez compris, j’attaque senscritique.
    Désolé d’être gourmand Arez, mais c’est comme les gâteaux, on en veut plus !

  2. Sirius dit :

    Je prends particulièrement note du troisième point. Personnellement j’ai souvent tendance à privilégier un ton impersonnel en rédigeant mes critiques. C’est vrai qu’à la réflexion ça fait froid et autoritaire. Par contre quand tu parles de « style unique » je te comprends pas tout-à-fait. T’entends quoi exactement par là? Un truc genre envoyer des vannes à chaque paragraphe? Écrire en binaire? Faire du discours écrit?

    • Kenisha dit :

      They use IE 6 because it came with the XP inlsatlation and they don’t care about it being sucky. Kinda like me a long time ago… Then I upgraded to FireFox and now I’m a better man (or at least a less aggravated one)

    • I happen to be writing to make you understand of the brilliant encounter my friend’s girl experienced browsing the blog. She came to understand plenty of issues, most notably how it is like to possess a wonderful teaching style to have men and women clearly have an understanding of some very confusing subject matter. You actually surpassed her desires. Thanks for distributing the valuable, trusted, informative and in addition cool guidance on your topic to Tanya.

    • Hi Sonnenblume, thanks for your question. Kindly note that aisle is crossed out if “Show in Pick list and Search” option is OFF for aisle. As the name suggest, the aisle will not be shown in Pick list or in Search if its name is crossed out.Thanks and please let me know if you have any further questions.

    • ET Bien je vote (sans hésiter) POUR cette (souveraine) invitation / intrusion du vestiaire printano / estival en pleine grisaille hivernale !!! Telle une invite subliminale à précipiter l’arrivée d’une saison . . . d’autant plus désirée que les tendances des mois passés tendent (naturellement) à s’essouffler (OUI – nouvelle- Parenthèse “Trendy Psychologie”) !!! Até logo, Antoine

  3. Arez dit :

    J’entends absolument ce que tu veux. C’est vraiment à toi de voir ce que t’as envie de faire.

  4. Nelda dit :

    So to recap: Retarded is not cool to say ever, you really like CGI, and unessnecary, ridiculous characters should be inserted into movies if they are female because feminism.

  5. Dymphna, it is indeed sad when a friend goes a direction perceived as wrong or so different as to make them no longer a friend. It matters not if the bond was intellectual or emotional (though true bonds have the flavor of both). In the past year I have given up a 53 year subscription to National Geographic, and a 10+ year subscription to Reason for the same kinds of reasons. The former was over a willful distortion of science, which when pointed out was ignored, and the latter was due to a drift to the left and irrevelancy. They continually confused a marginal dealings with a real problem with what was actually a change in principle.

  6. Ui, das hört sich ja super an :-) Hehe, ja ,das mit dem eigenen Design ist immer so eine Sache…weiss ganz genau wovon du sprichst ;-)Ich wünsche dir auf alle Fälle ganz viel Spaß beim Design deiner WordWeb-Seite :-)

  7. http://www./ dit :

    Yea, unfortunately marriage isn’t an option. My bf and I have been together for only a year-and-a-half, and even if we were considering marriage he doesn’t have health insurance through his job (he has it through his mom’s insurance) so I wouldn’t be insured. I think I might just have to go without insurance.

  8. I love Sheikh romances because they seem like they are from another world. Full of Desert sand, thousand year old traditions…sigh! love them!

  9. I wanted to follow along and allow you to know how really I appreciated discovering your site today. I would consider it an honor to operate at my workplace and be able to make use of the tips provided on your web-site and also take part in visitors’ reviews like this. Should a position of guest writer become available at your end, make sure you let me know.

  10. My babies came when I was completely NOT mentally ready! (Though really, with the exception of Kerf, who would wish for their babies two months early?) I must not be in tune with my body the way Kerf is. For example, I never pondered my uterus pain receptors. And I had a c-section without a vibrator. And a ton of drugs and medical help. So yeah, fuck her and her supposed mental preparations.

Leave a Reply