Le Grand Tournoi du Hentai II – Semaine Sept : Huitièmes de Finale, Troisième Partie

Posted juillet 21st, 2013 by Arez and filed in Animes, Grand Tournoi du Hentai

Ne nous voilons pas la face : ces introductions sont la partie la moins intéressante de ces bilans hebdomadaires. Déjà sept semaines que nous sommes à l’oeuvre, et je n’ai plus grand chose à vous dire. Le Tournoi continue ? Vous deviez certainement vous en douter. Il y a eu des résultats ? L’article n’aurait aucune raison d’être si cela n’était pas le cas. C’est une perte de temps ? Absolument, alors, passons aux résultats au plus vite, pour votre confort comme pour le mien.

MATCH TROIS ! ASA CONTRE COCO ! 

Sur 54 votes exprimés :

  • Asa Mizushima (Sora no Iro, Mizu no Iro) – 41 votes – 76%
  • Coco (Pico x CoCo x Chico) – 13 votes – 24%

Non, Asa n’a pas juste remporté son match face à Coco. Elle a humilié son adversaire avec une avance complètement indécente, et ce malgré un début de semaine qui semblait tendu. Malheureusement pour lui, sa réserve de votes s’est tarie très tôt, n’en déplaise aux plaisantins qui suivent avec beaucoup d’attention ce tournoi, et nous avons ce résultat et son écart assez impressionnant.

MATCH QUATRE ! IMARI CONTRE MIZUHO ! 

Sur 49 votes exprimés : 

  • Imari Kurumi (Bible Black) – 28 votes – 57%
  • Mizuho (Stringendo) – 21 votes – 43%

En face, la qualification d’Imari était sans doute un peu plus attendue, mais les fans de Mizuho et de l’oeuvre de Yuki Seto auront réussi une performance tout à fait honorable face à la locomotive Bible Black. Certes, il n’y a rien d’autre que l’élimination même pour ceux qui ont perdu avec les honneurs, mais, franchement, ça aurait pu être pire.

Et maintenant, le tableau :

Nous avons déjà deux quarts de finale, occupons-nous du troisième avec les rencontres de la semaine.

MATCH CINQ ! SHION CONTRE CLOE ! 

Dans une poule tellement dangereuse qu’elle a demandé une mort subite, Shion Fujino, l’héroïne de Hatsu Inu, a réussi à s’en sortir sans la moindre égratignure. Mais si la phase de poules n’aura été qu’une simple formalité, sa route vers la finale est loin d’être tracée, au vu de ses adversaires potentiels. Et pour rencontrer ces adversaires potentiels, elle aura à éliminer une concurrente de choix.

Cloe, de Kuro Inu Non Je N’ai Toujours Pas Cherché Le Nom Complet, a su résister dans un poule qui l’a mise face aux deux extrêmes du hentai tentaculaire, entre l’ultra-violence de Kuro Ai et la relative douceur de Makai Tenshi Djibril. Pour un seul petit vote, elle a réussi à éliminer Djibril de la compétition. Un exploit qu’il faudra reproduire sinon dépasser si elle veut rester dans une compétition qui a jusqu’ici éliminée toutes les deuxièmes de poule.

MATCH SIX ! AI CONTRE TAKUMI ! 

Il aura fallu une mort subite, mais c’est Ai Kagano, de Mahou Shoujo Ai, qui a réussi à arracher pour une minuscule poignée de votes la première place de sa poule, face à Coco. Autant dire que le danger, elle connaît. Et ça tombe bien, parce que son adversaire devrait s’assurer du fait que ce deuxième combat ne sera pas de tout repos.

Plus encore que Coco, la vraie outsider de ce tournoi, c’est Takumi Musashino, de TSF Monogatari. Personne ne s’attendait à ce qu’elle survive dans une poule qu’elle partageait avec Imari de Bible Black et deux icônes du hentai crées par le très tip-top Toshio Maeda. Et pourtant, l’héroïne de ShindoL a fait l’impossible en s’emparant de la deuxième place et du billet pour les huitièmes de finale qui allait avec.

(Et à ceux qui le réclamaient, non, je ne m’avancerai pas sur ce terrain extrêmement glissant)

Sept jours pour décider ! Le 27 juin à minuit, deux éliminations supplémentaires ! Alors sauvez votre favorite ! Votez !

HUITIÈME DE FINALE CINQ ! SHION CONTRE CLOE !

  • Shion Fujino (Hatsu Inu) (58%, 25 Votes)
  • Cloe (Kuroinu) (42%, 18 Votes)

Total Voters: 43

Loading ... Loading ...

HUITIÈME DE FINALE SIX ! AI CONTRE TAKUMI !

  • Takumi Musashino (TSF Monogatari) (65%, 26 Votes)
  • Ai Kagano (Mahou Shoujo Ai) (35%, 14 Votes)

Total Voters: 40

Loading ... Loading ...

Le Grand Tournoi du Hentai II – Semaine Six : Les Huitièmes de Finale, Deuxième Partie

Posted juillet 14th, 2013 by Arez and filed in Animes, Grand Tournoi du Hentai

Il s’est passé beaucoup de choses cette semaine, et je n’ai pas pu me consacrer à plein temps à ce tournoi, ce que je regrette amèrement. A mes plus plates excuses, je tiens à ajouter toutes mes félicitations, parce que vous, vous avez une fois de plus assuré, comme on va le voir en observant les résultats de la semaine :

MATCH UN ! FAYE CONTRE TAMAKI !

Sur 49 votes exprimés :

  • Faye (Front Innocent) – 28 votes – 57%
  • Tamaki (Accelerando) – 21 votes – 43%

Faye continue sa montée en puissance en éliminant assez facilement Tamaki dans le premier huitième de finale, et ce malgré un bon début de semaine de la part de l’héroïne de Accelerando. Mais une fois lancée, Faye était inarrêtable, et cette victoire s’est faite sans souci.

MATCH DEUX ! MINA CONTRE SAWA ! 

Sur 46 votes exprimés :

  • Mina Hayase (Sexfriend) – 28 votes – 61%
  • Sawa (Kite) – 18 votes – 39%

C’est désormais officiel : le Grand Tournoi du Hentai Deuxième aura une nouvelle championne. Malgré son statut, Sawa n’aura jamais réussi à Mina, qui devient la personne a éliminer vu le danger qu’elle représente. Le match était plié bien avant la fin de la semaine, et l’événement est plutôt monumental. La reine est morte.

Si vous voulez voir ce que ça veut dire dans le contexte plus large du tournoi dans son ensemble, il suffisait de demander, voici votre graphique :

Nous avons un premier quart de finale ! Il nous en reste trois autres à faire, alors vite, voyons qui va se battre aujourd’hui !

MATCH TROIS ! ASA CONTRE COCO ! 

Dans le troisième match des huitièmes de finale, nous avons Asa Mizushima, de Sora no Iro, Mizu no Iro, indubitablement l’une des favorites de ce tournoi après sa très large victoire dans une poule qui contenait pourtant deux personnages de notre héros à tous Toshio Maeda. Mais si la muse de monsieur Tony Taka a réussi à dominer une poule avec autorité, la situation est toute autre lorsqu’il s’agit d’un face-à-face, surtout avec l’adversaire qu’elle doit affronter.

Coco, de Pico x CoCo x Chico, a d’abord éliminé Shigure Takashima de HHH Triple Ecchi pour un minuscule vote. Puis il a réussi à tenir tête à Ai de Mahou Shoujo Ai pendant toute une semaine avant de s’incliner et de lui laisser la première place. Deux performances aussi impressionnantes devraient vous faire comprendre que non, ce n’est pas juste un outsider, mais un vrai concurrent prêt à tout donner pour aller jusqu’à la finale. Est-ce que ce sera suffisant ? C’est à vous de répondre à cette question.

MATCH QUATRE ! IMARI CONTRE MIZUHO !

C’est toujours compliqué de présenter Imari Kurumi de Bible Black, tant l’exercice semble futile. Tenons-en nous alors aux faits nouveaux : Imari a remporté sa poule avec les honneurs, laissant à ses adversaires se battre pour la deuxième place. Sa notoriété est évidemment son plus gros atout, mais sa victoire n’est pas forcément garantie.

Parce qu’en face, on a Mizuho, de Stringendo, et toute une foule de fanboys de Yuki Seto prêts à se mobiliser après l’élimination d’une de leurs championnes. Et pour ceux qui douteraient de leur capacité à changer le cours d’une confrontation dramatiquement, un rappel : c’est eux qui ont survécu à une mort subite après la situation très tendue de la poule C. Ce que je veux dire, c’est que crier victoire trop vite est fortement déconseillé.

Mais pour crier victoire, il faut se battre, et vous avez jusqu’au 20 juillet pour cela ! Une semaine, deux éliminations de plus, rien ne peut arrêter le Grand Tournoi du Hentai !

HUITIEME DE FINALE TROIS ! Asa contre Coco !

  • Asa Mizushima (Sora no Iro, Mizu no Iro) (76%, 41 Votes)
  • Coco (Pico x CoCo x Chico) (24%, 13 Votes)

Total Voters: 54

Loading ... Loading ...

HUITIEME DE FINALE QUATRE ! Imari contre Mizuho !

  • Imari Kurumi (Bible Black) (57%, 28 Votes)
  • Mizuho (Stringendo) (43%, 21 Votes)

Total Voters: 49

Loading ... Loading ...

Le Grand Tournoi du Hentai II – Semaine Cinq : Les Huitièmes de Finale, Première Partie

Posted juillet 7th, 2013 by Arez and filed in Animes, Grand Tournoi du Hentai

Je ne sais pas si c’est aussi hallucinant pour vous que ça l’est pour moi, mais voilà déjà un mois que nous départageons trente deux personnes d’horizons divers et variés afin d’élire le plus grand de tous les fantasmes que la culture visuelle japonaise a pu nous apporter au cours de sa très longue histoire.

Et cette semaine, nous avons passé un stade, avec la fin des phases de poule. Parlons peu, parlons bien, voici les résultats.

POULE G !

Sur 52 votes exprimés :

  • Mafuyu Orifushi (Kanojo X Kanojo X Kanojo) – 30 votes – 58%
  • Sawa (Kite) – 13 votes – 25%
  • Mutsumi Kagidou (Binetsukko b37°C) – 5 votes – 10%
  • Pink (Dragon Pink) – 4 votes – 7%

Mafuyu a complètement dominé la poule G. Seule concurrente à avoir réussi à dépasser le seuil des 50%, elle se place comme l’une des concurrentes les plus dangereuses du tableau final. Elle est accompagnée par la championne en titre, Sawa de Kite, mais j’en parle un peu plus un peu plus bas dans l’article. Quand à la contre-performance de Mutsumi, tout ce que je dirai c’est que vous m’avez arraché le cœur et que vous l’avez piétiné alors j’espère que vous êtes contents.

POULE H !

Sur 55 votes exprimés : 

  • Leona Morimoto (Discipline) – 20 votes – 36%
  • Tamaki (Accelerando) – 16 votes – 29%
  • Junya Mochizuki (Boku no Sexual Harassment) – 14 votes – 25%
  • Ruko Tatase (Ogenki Clinic) – 5 votes – 10%

Dans la dernière poule, Leona a longtemps fait la course en tête, et sa première place ne surprendra personne. C’est pour la deuxième place que la vraie course s’est jouée entre Junya et Tamaki. Les deux se sont rendus coup pour coup tout le long de la semaine, et c’est dans les derniers moments de ce samedi soir que Tamaki s’est détachée du lot pour arracher les deux votes qui lui permettent de rejoindre le reste du tableau. Mais j’en parle plus bas. En attendant, la grosse image qui résume toute cette phase de poules, clique pour la version taille réelle :

Le tableau de ces phases finales enfin complété, nous allons passer à la partie la plus violente du tournoi : désormais, chaque affrontement se fera à un contre un, et les perdants seront immédiatement condamnés à retomber dans l’oubli le plus total, jusqu’à la révélation finale de notre vainqueur.

Passons donc aux deux premiers huitièmes de finale du Grand Tournoi du Hentai Deuxième.

MATCH UN ! FAYE CONTRE TAMAKI !

8_A

Après avoir échoué à un cheveu de la victoire l’an dernier, Faye de Front Innocent est revenue avec difficulté dans le Grand Tournoi du Hentai, arrachant la première place de sa poule à Sylvia de Princess Lover! pour deux petits votes. Elle a pourtant quelques arguments à défendre, grâce à son papa Monsieur Satoshi Urushihara. Son huitième de finale semble un peu plus facile, mais ce tournoi étant ce qu’il est, autant dire que rien n’est joué.

Comme beaucoup de gens, Tamaki de Accelerando a dû s’incliner devant Leona Morimoto. Cela n’est pas très surprenant. Mais celle qui a réussi à éliminer des concurrentes de poids comme Mina Hayase -qu’on revoit dans le paragraphe suivant- lors du premier tournoi peut une fois de plus créer la surprise. Je ne veux pas mettre en doute son charme, loin de là, mais la bataille sera dure.

MATCH DEUX ! MINA CONTRE SAWA !

8_B

Première semaine, et déjà, on sort la grosse affiche. D’un côté, Mina Hayase, de Sexfriend, qui a facilement dominé sa poule face à des grands noms comme Asagi Igawa et Carrera de Viper GTS. Celle qui représente tout ce qu’il y a de bon dans le hentai vanilla tout gentillet comme tout le monde peut l’apprécier peut prendre une revanche bien méritée après sa contre-performance de l’an dernier, mais voilà.

En face, il y a Sawa, de Kite, c’est-à-dire la tenante du titre. L’héroïne de monsieur Yasuomi Umetsu veut défendre l’action qui tabasse et le sexe brut de décoffrage, et si cela a pu marcher l’an dernier, la donne a peut-être radicalement changé cette fois-ci. Deuxième de sa poule derrière Mafuyu Orifushi, son image de favorite s’en retrouve sévèrement écornée. Elle a besoin d’une grosse performance, et ce match contre Mina pourrait annoncer un retour en force.

Nous y sommes ! Le bain de sang commence, et il commence fort ! Vous avez jusqu’au 13 juillet pour voter !

HUITIEME DE FINALE UN ! Faye contre Tamaki !

  • Faye (Front Innocent) (57%, 28 Votes)
  • Tamaki (Accelerando) (43%, 21 Votes)

Total Voters: 49

Loading ... Loading ...

HUITIEME DE FINALE DEUX ! Mina contre Sawa !

  • Mina Hayase (Sexfriend) (61%, 28 Votes)
  • Sawa (Kite) (39%, 18 Votes)

Total Voters: 46

Loading ... Loading ...

Le Grand Tournoi du Hentai II – Semaine quatre : Poules G et H

Posted juin 30th, 2013 by Arez and filed in Animes, Grand Tournoi du Hentai

Trop de choses à faire pour perdre mon temps à vous dire à quel point la semaine dernière fut calme. Beaucoup de résultats, alors ALLONS-Y.

POULE C !

Sur 28 votes exprimés : 

  • Mizuho (Stringendo) – 22 votes – 79%
  • Nao Iihara (Boin) – 6 votes – 21%

La première mort subite s’est jouée assez rapidement, et c’est Mizuho de Stringendo qui y survit. Elle rejoint Shion en huitièmes de finale, et je n’ai pas grand chose à dire de plus :(

POULE D !

Sur 36 votes exprimés :

  • Ai Kagano (Mahou Shoujo Ai) – 20 votes – 56%
  • Coco (Pico x CoCo x Chico) – 16 votes – 44%

La deuxième mort subite avait un peu moins d’enjeux -ce n’était qu’une histoire de placement, il n’y avait pas d’élimination à la clé-, mais ce fut pourtant la plus tendue des deux. Tôt dans la semaine, c’est Coco qui était en tête, mais en quelques jours, son avance a fondu, et c’est finalement Ai qui prend la première place de sa poule.

POULE  E !

Sur 57 votes exprimés :

  • Asa Mizushima (Sora no Iro, Mizu no Iro) – 26 votes – 46%
  • Takumi Musashino (TSF Monogatari) – 17 votes – 30%
  • Miko Mido (La Blue Girl) – 11 votes – 19%
  • Megumi Amano – 3 votes – 5%

La grosse surprise de la semaine n’est pas la qualification d’Asa, que tout le monde a vu venir assez tôt dans la semaine. La grosse surprise, c’est l’élimination de Megumi et de Miko au profit de Takumi, que personne n’aurait pu imaginer avant qu’elle n’arrive. Je ne vais même pas essayer d’expliquer ce qu’il s’est passé, je vais juste laisser les fans de ShindoL célébrer leur victoire.

POULE F !

Sur 56 votes exprimés :

  • Imari Kurumi (Bible Black) – 23 votes – 41%
  • Cloe (Kuroinu) – 14 votes – 25%
  • Djibril (Makai Tenshi Djibril) – 13 votes – 23%
  • Jonouchi Minako (Kuro Ai) – 6 votes – 11%

La qualification de Imari s’est jouée assez tôt dans la semaine, mais l’identité de celle qui l’accompagnera en demi-finale est resté un mystère jusqu’au dernier moment. Nous évitons la troisième mort subite pour un petit vote, et c’est Cloe qui prend le dessus sur Djibril. Malheureusement pour les fans de Teruaki Murakami, Jonouchi n’avait aucune chance.

Alors qu’est ce que ça donne dans le tableau final, mis à jour avec tous ces résultats ? Excellente question, répondons-y maintenant :

Cliquez pour l’image en taille réelle et remerciez une fois de plus Mugendai FX.

Tous ces résultats, moi ça m’a donné envie de faire les deux dernières poules. Pas vous ? Tant pis. On a deux poules, et comme d’habitude, les illustrations sont dans le sens normal de la lecture, alors GO GO GO.

POULE G ! MAFUYU CONTRE MUTSUMI CONTRE SAWA CONTRE PINK !

Si la question de l’attirance pour les lolis tiraillera pour toujours les otakus de tous les bords, je crois pouvoir affirmer sans trop prendre de risques que personne n’en a jamais rien eu à foutre des deux autres gourdasses de Kanojo X Kanojo X Kanojo. Parce que la vraie star de la série, c’est Mafuyu Orifushi. Un peu gothique sur les bords, un peu tsundere parce que sinon ça ne serait pas rigolo et totalement prête à prendre l’initiative et à dominer la situation, ce qui la rend franchement adorable. Beaucoup de gens l’ont réclamée, mais est-ce que ce sera assez pour se sortir de cette poule ? Rien n’est moins sûr.

Certes, l’adaptation animée de Binetsukko b37°C était un peu pourrie, et arrivait très loin de la cheville de l’oeuvre de Tsukino Jyogi. Était-ce une raison pour omettre Mutsumi Kagidou de nos festivités ? Devais-je cacher mon amour pour les romances estudiantines à base de jeux sexuels progressivement de plus en plus dépravés ? Suis-je le seul à avoir découvert le hentai un après-midi de 2005 avec les scans de HHH (Et suis-je le seul à m’être pris un sacré coup de vieux en cliquant sur ce lien) ? Je ne le crois pas. Mutsumi se bat pour la romance, la sueur, la sodomie, le bondage et l’exhibitionnisme, et en plus elle porte des lunettes. Ça fait beaucoup de choses, mais c’est nécessaire si elle veut survivre à cette poule.

Il aura fallu attendre trois semaines, mais enfin, la championne du Grand Tournoi du Hentai Premier entre dans la compétition. Sawa, de Kite, légende du hentai qui pète dans tous les sens, remet son titre en jeu, dans une poule beaucoup plus difficile qu’il n’y paraît. A titre d’information, son tableau de chasse comprend quelques concurrentes de poids, comme Djibril, Asagi et Faye, qu’elle a battu en finale pour le titre. Quand on sait ça, que dire de plus ? Absolument rien.

Parce que le hentai, c’était quand même autre chose dans les années 90, on termine cette avant-dernière poule avec Pink, de Dragon Pink, elle aussi demandée par pas mal de gens. Devenue l’esclave d’une bande de bras cassés archétypaux des jeux de rôle japonais de l’époque, la catgirl-esclave aux cheveux roses va régulièrement se faire passer sur le corps par ses camarades et les diverses créatures lubriques qu’elle rencontre sur son chemin, tout cela évidemment dans la joie et la bonne humeur, parce que le sourire c’est essentiel.

POULE H ! TAMAKI CONTRE RUKO CONTRE JUNYA CONTRE LEONA !

On commence cette dernière poule avec Tamaki, de Accelerando, du génial Yuki Seto. Après une belle performance lors du premier Grand Tournoi, lors duquel elle s’est inclinée en demi-finale face à Sawa, pardonnez du peu, revoilà la jeune serveuse du Triangle Café prête à remettre le couvert. Yuki Seto est toujours aussi génial, Accelerando est toujours un chef d’oeuvre, mais dans une poule dans laquelle tout peut arriver, est-ce que ce sera suffisant ?

En faisant la liste des 32 participantes, j’ai essayé de représenter toute une variété de genres, de fétiches et d’époques. C’est grâce à cette démarche que je peux vous présenter aujourd’hui Ruko Tatase, de Ogenki Clinic, l’aînée de ce tournoi idiot. Toujours prête à aider ses patients, la plupart du temps en faisant l’usage de son corps, cette infirmière devrait avoir pas mal de boulot, si elle survit au bain de sang.

Junya Mochizuki. De Boku no Sexual Harassment. Pourquoi ? Pourquoi pas. Celui qui a ruiné le maïs pour une bonne partie de la population otaque arrive dans le tournoi bien décidé à faire bonne impression, car c’est comme cela que l’on devient un grand businessman d’élite. Et aussi en suçant.

Terminons ces introductions avec Leona Morimoto, de Discipline. La dernière fois qu’on l’a vue, elle se faisait éliminer face à Imari de Bible Black. Cette fois-ci, la fille de riche prête à toutes les extravagances pour afficher sa toute-puissance va devoir s’extirper d’une phase de poules qui nous a réservé plus d’une surprise pour arrive au tableau final. Mais après tout, c’est là qu’est sa place non ?

C’est la dernière phase de poules ! Toujours une semaine pour voter, et sauver vos favoris ! Vous avez jusqu’au 6 juin pour faire votre choix, après ce seront les huitièmes de finale, et les choses seront plus cruelles encore !

POULE G ! MAFUYU CONTRE MUTSUMI CONTRE SAWA CONTRE PINK !

  • Mafuyu Orifushi (Kanojo X Kanojo X Kanojo) (58%, 30 Votes)
  • Sawa (Kite) (25%, 13 Votes)
  • Mutsumi Kagidou (Binetsukko b37°C) (10%, 5 Votes)
  • Pink (Dragon Pink) (8%, 4 Votes)

Total Voters: 52

Loading ... Loading ...

POULE H ! TAMAKI CONTRE RUKO CONTRE JUNYA CONTRE LEONA !

  • Leona Morimoto (Discipline) (36%, 20 Votes)
  • Tamaki (Accelerando) (29%, 16 Votes)
  • Junya Mochizuki (Boku no Sexual Harassment) (25%, 14 Votes)
  • Ruko Tatase (Ogenki Clinic) (9%, 5 Votes)

Total Voters: 55

Loading ... Loading ...

Le Grand Tournoi du Hentai II – Semaine trois : Poules E et F

Posted juin 23rd, 2013 by Arez and filed in Animes, Grand Tournoi du Hentai

Quelle semaine, mes amis, quelle semaine. Tout a été tellement dingue jusqu’au dernier moment, et par conséquent je n’ai pas pu préparer les jolies illustrations récapitulatives de la semaine passée. Toutes mes plus plates excuses, même si, comme on va le voir, c’est aussi un peu de votre faute.

POULE C !

Sur 76 votes exprimés : 

  • Shion Fujino (Hatsu Inu) – 31 votes – 41%
  • Nao Iihara (Boin) – 22 votes – 29%
  • Mizuho (Stringendo) – 22 votes – 29%
  • Miyuki Kitano (Darling) – 1 vote – 1%

Aux deux extrémités du classement de la poule C, le verdict est clair : Fujino a fait la course en tête dès le début de la semaine, et Miyuki, que je pensais pourtant plus populaire, n’aura eu qu’un seul vote pour elle. Ce qui nous laisse avec une égalité parfaite au milieu entre Nao et Mizuho, mais nous évoquerons cette situation plus tard, parce que

POULE D ! 

Sur 67 votes exprimés :

  • Coco (Pico x CoCo x Chico) – 21 votes – 31%
  • Ai Kagano (Mahou Shoujo Ai) – 21 votes – 31%
  • Shigure Takashima (HHH Triple Ecchi) – 20 votes – 29%
  • Yuuna Mitarai (Starless) – 5 votes – 9%

Ca s’est joué jusqu’au dernier moment, mais un vote à la dernière minute a permis à Ai d’arracher sa place pour les huitièmes de finale. Elle y rejoint l’outsider Coco, qui a réussi à toujours rester au-dessus du lot, même lorsque l’écart s’est réduit d’une voie. La bagarre a été dure, et c’est Shigure qui en fait les frais, éliminée pour un minuscule vote.

Mais du coup, qu’est-ce que ça donne pour le tableau final ? Pour l’instant, on en sait absolument rien, car il y a deux cas d’égalité à départager. Vous avez donc sur votre droite deux magnifiques MORT SUBITES, qui dureront une semaine et qui dans un cas éliminera une concurrente, et dans l’autre décidera de leur placement. Là aussi, vous avez une semaine pour voter, alors faites-en bon usage.

Après toute cette excitation, passons aux parties que j’ai terminé avant la deadline, et présentons les concurrentes de la semaine :

POULE E ! MEGUMI CONTRE MIKO CONTRE ASA CONTRE TAKUMI !

Lors du Grand Tournoi du Hentai premier, nous avons eu l’honneur de recevoir le soutien du Maître des Tentacules en personne. Hasard du tirage au sort, deux personnages créés par Toshio Maeda se retrouvent dans la même poule, et le clash va être sanglant. En haut à gauche, Megumi Amano de Urotsukidôji. En haut à droite, Miko Mido, de La Blue Girl. En plus de partager un créateur, ces deux concurrentes peuvent employer le pouvoir de la magie sexuelle pour terrasser leurs ennemis, et ça, je trouve que c’est cool. Miko a certes déjà fait ses preuves dans le premier tournoi, mais beaucoup de gens ont voulu voir Megumi dans ce tournoi, et c’est peut-être cela qui fera la différence.

Avec toute cette ultra-violence fratricide, on en oublierait presque que ces poules comptent chacune quatre participantes. Ce qui serait fort dommage, parce que niveau grands noms du hentai, Tony Taka se pose un peu là, et par « là » j’entends en bas à gauche. Et Asa Mizushima, de Sora no Iro, Mizu no Iro, c’est un peu son meilleur perso, bien meilleure que l’espèce de loli avec laquelle elle partage ce gros crétin de personnage principal masculin.

Ce qui nous laisse avec Takumi Musashino, de TSF Monogatari. Sans doute la moins connue des quatre, mais il était important pour moi de représenter l’univers complètement dingue de ShindoL, dans lequel le sexe est aussi tordu qu’amusant. Et les diverses aventures de Takumi, qui va partir à la découverte de tout un tas de pratiques sexuelles avec un ou plusieurs partenaires, sont plutôt amusantes. (Même si je dois ici admettre que je n’ai jamais vraiment pigé ce fétichisme des femmes enceintes, mais c’est une autre histoire pour un autre jour)

POULE F ! CLOE CONTRE IMARI CONTRE DJIBRIL CONTRE JONOUCHI !

En haut à gauche, on trouve Cloe, de Kuroinu-le-titre-complet-est-incroyablement-long-et-personne-ne-s’en-souvient. Cloe est une guerrière elfe dans un univers complètement dingue où personne n’est capable de s’habiller correctement. Et je dis guerrière, c’est plus une supposition qu’autre chose, puisqu’elle se fait régulièrement défoncer par des orques au sexe grand comme un gamin de trois ans. On a pas beaucoup d’elfes dans ce tournoi, et c’est peut-être ce qui la sauvera.

Juste à côté, en haut à droite donc, c’est Imari Kurumi, de Bible Black, qu’on ne devrait plus avoir à présenter parce que bigre bougre, tout le monde a vu Bible Black, c’est même passé en version extrêmement censurée à la télé, alors n’allez pas vous trouver d’excuses. Éliminée en demi-finale par Faye de Front Innocent lors du tournoi précédent, c’est une valeur sûre, même si cette manche est plus compliquée qu’elle en a l’air.

En bas à gauche, s’il vous plaît, suivez un peu, on a Djibril, de Makai Tenshi Djibril. Magical Girl dans une oeuvre avec des tentacules qui arrivait quand même à être toute mignonne, Djibril a eu la malchance de tomber face à Sawa lors de son premier match du premier Grand Tournoi du Hentai. Aura-t-elle plus de chance cette fois-ci ? Il appartient à vous de prendre cette décision, mais attendez la fin des présentations, soyez sympas.

On termine cette semaine avec Jonouchi Minako, de Kuro Ai. C’est une écolière dans un animé de Teruaki Murakami, et là tout devrait être dit. Sauf qu’en plus des habituelles réjouissances auquel le monsieur nous a habitué, Kuro Ai a aussi des tentacules et de la magie noire, et ça c’est plutôt sympa. Et par « sympa », j’entends « un tentacule entre par une extrémité de son système digestif et ressort par l’autre ».

Quatre seront qualifiées ! Quatre retourneront à l’oubli ! Vous avez jusqu’au 29 juin à minuit pour voter !

POULE E ! MEGUMI CONTRE MIKO CONTRE ASA CONTRE TAKUMI !

  • Asa Mizushima (Sora no Iro, Mizu no Iro) (46%, 26 Votes)
  • Takumi Musashino (TSF Monogatari) (30%, 17 Votes)
  • Miko Mido (La Blue Girl) (19%, 11 Votes)
  • Megumi Amano (Urotsukidoji) (5%, 3 Votes)

Total Voters: 57

Loading ... Loading ...

POULE F ! CLOE CONTRE IMARI CONTRE DJIBRIL CONTRE JONOUCHI !

  • Imari Kurumi (Bible Black) (41%, 23 Votes)
  • Cloe (Kuroinu) (25%, 14 Votes)
  • Djibril (Makai Tenshi Djibril) (23%, 13 Votes)
  • Jonouchi Minako (Kuro Ai) (11%, 6 Votes)

Total Voters: 56

Loading ... Loading ...

Le Grand Tournoi du Hentai II – Semaine deux : Poules C et D

Posted juin 16th, 2013 by Arez and filed in Animes, Grand Tournoi du Hentai

Je vais vous avouer un petit secret : c’est aujourd’hui que le Grand Tournoi du Hentai commence pour de vrai. Tout ce que nous avons fait la semaine dernière, c’est ressasser nos souvenirs en regardant de jolies illustrations. Vous avez voté, et j’en suis absolument ravi, mais ce n’est que maintenant, au moment de prendre acte de l’élimination de quatre participantes, que les conséquences de votre choix deviennent une réalité tangible. Quatre sont tombées cette semaine, quatre tomberont la semaine prochaine, et nous continuerons jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’un seul nom, car telle est la loi impitoyable de notre tournoi.

Alors ces explications c’est bien gentil, mais dans le détail, qu’est ce que ça donne ?

POULE A ! 

Sur 76 votes exprimés :

  • Faye (Front Innocent) – 29 votes – 38%
  • Sylvia Van Hossen (Princess Lover!) – 27 votes – 36%
  • Naomi Evans (Kangoku Senkan) – 13 votes – 17%
  • Mikage Onohara (Kyuuketsuki) – 7 votes – 9%

Ça s’est joué à presque rien, mais c’est finalement Faye qui remporte la première place de la première poule. Pour seulement deux petites voies, elle bat Sylvia, qui finit à la deuxième place. Cette bataille pour la première place a laissé leurs deux concurrentes, Mikage et Naomi, totalement à la ramasse, et jamais elles n’auraient pu rattraper leur retard.

POULE B !

Sur 75 votes exprimés :

  • Mina Hayase (Sexfriend) – 31 votes – 41%
  • Asagi Igawa (Taimanin Asagi) – 18 votes – 24%
  • Carrera (Viper GTS) – 16 votes – 21%
  • Tomomi (Shintaisou) – 10 votes – 14%

Dans la deuxième poule, c’est légèrement plus simple. En effet, Mina s’est détachée assez tôt du lot, ce qui fait qu’elle obtient sa première place avec une avance assez confortable. C’est pour la deuxième place que ça a été assez tendu. Toute la semaine, Asagi et Carrera se sont battues pour ne pas finir à la troisième place, et éviter ainsi l’élimination. Malgré une poussée de dernière minute par les fans de Carrera, c’est Asagi qui l’emporte, et qu’on reverra donc lors des huitièmes de finale.

Une image valant mille mots, regardez ce joli tableau qui vous expliquera mieux que moi la situation après une semaine de compétition, et félicitez Mugendai FX pour son temps et sa patience.

SemaineUn

(cliquez dessus pour avoir l’image en taille réelle, autrement plus impressionnante)

Vous l’aurez remarqué, il y a pas mal de cases vides dans ce tableau, alors remplissons-les avec deux nouvelles poules.

POULE C : NAO CONTRE MIZUHO CONTRE FUJINO CONTRE MIYUKI !

Vous penseriez que j’aurais du mal à dire quoi que ce soit sur l’héroïne d’un animé dont le titre est juste une onomatopée pour décrire le son des nichons qui rebondissent, mais il y a beaucoup de choses à dire sur Nao Iihara, l’héroïne de Boin. Par exemple : saviez-vous qu’elle avait de gros seins ? Voilà ce que vous pouvez apprendre grâce au Grand Tournoi du Hentai II. Certes, elle n’est pas forcément super futée, et il est vrai qu’elle est un peu trop obsédée par le sexe, mais, au risque de me répéter, elle a une énorme poitrine, et c’est peut-être cela qui fera la différence.

La dernière fois que j’ai parlé d’un personnage créé par le fantastique Yuki Seto, je me suis perdu en superlatifs et j’ai involontairement provoqué un élan qui a éliminé Mina Hayase. Promis, pour Mizuho de Stringendo, je vais y aller en retenue. Mizuho est plutôt mignonne, plutôt sympa, mais sa grande passion, c’est la fellation. Ne jugez pas, c’est un loisir comme les autres, mais en plus sympa. Célébrons plutôt l’amour de la chose bien faite, l’amour de Yuki Seto, et l’amour en général.

Contrairement à moi, propice aux insupportables logorrhées, Shion Fujino de Hatsu Inu parle peu. Car c’est une femme d’action, et ce quelque soit le lieu ou les circonstances. Que ce soit dans un lit, dans un train, pour aider son petit ami amnésique ou pour quelque autre raison que ce soit, elle est là, avec son camarade Monsieur Johnson, toujours prête aux moindre cabrioles. Hatsu Inu, c’est du vanilla sympa avec des jolies scènes et des bons sentiments, et je sais que vous en êtes assez friands.

Enfin, après un an, l’un des oublis les plus impardonnables de l’histoire du Grand Tournoi du Hentai est corrigé, puisque Miyuki Kitano de Darling et son impressionnante choucroute entrent dans la compétition. Enfin, nous allons pouvoir célébrer dans la joie et la bonne humeur l’acte de création (ET DE PROCRÉATION LOL), en saluant enfin une muse et une épouse dévouée, prête à donner de son corps pour l’Art. Et de grands sentiments comme ceux-là, il faut les apprécier.

POULE D : YUUNA CONTRE SHIGURE CONTRE COCO CONTRE AI !  

Il est très difficile, sinon impossible, de passer à côté de l’imposante oeuvre de Shoujo Sei lorsque l’on parle de hentai. Dernière de ses créations à avoir été adaptée en animé, Starless est une de ces histoires de pouvoir et de luxure dont il a le secret, et Yuuna Mitarai, son personnage principal féminin, aura tôt fait de se retrouver coincée dans un impitoyable engrenage sexuel dont la seule issue est la jouissance. (C’est peut-être la pire phrase que j’ai jamais écrite, et on a parlé de Kyuuketsuki la semaine dernière) Que reste-t-il à ajouter ? Un uniforme de maid, une paire de lunettes et une très généreuse poitrine, et on peut parler de combo gagnant, sauf si les trois autres ont quelque chose à dire.

Même si nous essayons de remédier à cela, on parle assez peu de grands noms du hentai dans ces descriptions, ce qui est assez dommage, surtout quand il existe des gens comme Distance, et qu’ils créent des héroïnes comme Shigure Takashima de HHH Triple Ecchi. Particulièrement jolie, et avec une tendance à l’exhibitionnisme plutôt agréable, elle a absolument tout pour plaire aux amateurs de sexe gentil et joyeux. Alors évidemment, les gens qui l’ont adapté en OAV décident de ne lui consacrer qu’un seul des quatre épisodes, et de faire les trois autres sur d’autres histoires, parce que ce sont des gros cons.

Pico s’est fait éliminer au premier tour du premier Grand Tournoi du Hentai. Pour le remplacer, voici son compère Coco, de Pico x Coco x Chico, un animé que je n’ai pas vu, mais dont j’imagine qu’il est très réussi pour les gens qui apprécient les galipettes entre shotas, et je m’en veux terriblement de faire des tartines sur les autres concurrentes et de ne pas pouvoir aligner plus de deux mots à son sujet, alors si un expert veut prendre sa défense je lui laisserai bien volontiers cet espace pour s’exprimer.

Finissons les présentations pour la semaine avec Ai Kagano de Mahou Shoujo Ai. C’est une magical girl dans du hentai, c’est à dire qu’elle est plutôt badass et compétente jusqu’au moment où elle doit se faire ramoner les orifices par un ou plusieurs monstres à tentacules. Et elle prend carrément cher lorsque ça arrive, au point de régulièrement se faire déformer le bide. Ça semble un peu glauque dit comme ça, mais ça passe à peu près, je crois. Assez pour la faire rester dans la compétition ? C’est à vous de décider.

Elles étaient 28 ! Dans sept jours, elles seront 24 ! Qui tombera ? Qui restera ? Vous avez jusqu’au 22 juin à minuit pour décider !

POULE C - Nao contre Mizuho contre Fujino contre Miyuki !

  • Shion Fujino (Hatsu Inu) (40%, 31 Votes)
  • Mizuho (Stringendo) (30%, 23 Votes)
  • Nao Iihara (Boin) (29%, 22 Votes)
  • Miyuki Kitano (Darling) (1%, 1 Votes)

Total Voters: 77

Loading ... Loading ...

POULE D - Yuuna contre Shigure contre Coco contre Ai !

  • Coco (Pico x Coco x Chico) (31%, 21 Votes)
  • Ai Kagano (Mahou Shoujo Ai) (31%, 21 Votes)
  • Shigure Takashima (HHH Triple Ecchi) (30%, 20 Votes)
  • Yuuna Mitarai (Starless) (7%, 5 Votes)

Total Voters: 67

Loading ... Loading ...

Le Grand Tournoi du Hentai II – Première Semaine : Poules A et B

Posted juin 9th, 2013 by Arez and filed in Animes, Grand Tournoi du Hentai

Mes amis, le moment est enfin venu, et vous ne pouvez pas savoir à quel point j’en suis ravi. Ce soir, nous allons commencer notre aventure. Trois mois de sang, de larmes et d’autres fluides corporels nous séparent du 31 août. Dans exactement douze semaines, le Grand Tournoi du Hentai Deuxième consacrera un nom, qu’il ajoutera au firmament des vainqueurs de tournoi de la blogosphère otageek francophone. Mais chaque chose en son temps. Nous avons du pain sur la planche, et vous en avez assez de lire mes élucubrations autocongratulatoires sur l’énorme dispositif dont le Grand Tournoi du Hentai jouira cette année, alors passons aux choses sérieuses, et faisons connaissance avec les deux premières poules.

POULE A ! SYLVIA, MIKAGE, FAYE ET NAOMI ! 

Poule Numéro A !

Par où commencer avec cette première poule ? Peut-être par celle dont la présentation semble la plus superflue. La dernière fois qu’on a vu Faye, de Front Innocent, c’était lors des finales du premier Grand Tournoi du Hentai, qui s’étaient jouées à quatre petits votes. Mais avec trois concurrentes de taille dans sa poule, et une armée de commentateurs prêts à descendre en flèche un animé chara-designé par Monsieur Satoshi Urushihara, une telle performance sera difficile à reproduire.

Lors de l’écriture du règlement du Grand Tournoi du Hentai, j’avais spécifié que tous les personnages pouvaient être éligibles au titre suprême, du moment que ceux-ci sont apparus dans un animé à caractère pornographique. D’humeur particulièrement taquine, j’ai nommé cette règle « la Jurisprudence Princess Lover! ». Conséquence naturelle d’un processus plutôt paresseux, Sylvia Van Hossen, l’une de ses héroïnes, est aujourd’hui dans la compétition. Comme son nom à particule et le titre du jeu l’indiquent, Sylvia fait partie d’une lignée royale, et elle va se faire séduire par un héros de Dating Sim tout ce qu’il y a de plus quelconque. Tout cela ne nous intéresserait pas d’ordinaire, mais sont sortis deux OAV de plutôt bonne facture qui racontent son dévergondage. Oh, et ses traits sont remarquablement similaires à ceux de Saber de Fate/Stay Night, mais en légèrement plus développé au niveau mammaire, ce qui est un bonus appréciable. (Les similarités ne s’arrêtent pas là puisque toutes les deux avalent, mais c’est une autre histoire)

J’entends déjà les cris horrifiés de mes amis fans de Lilith à la découverte du nom de Naomi Evans. « Yo, cousaing, pourquoi avoir choisi Naomi pour représenter Kangoku Senkan alors que c’est Lieri qui apparaît dans les deux jeux ? » A ceux-là, ma réponse est multiple. D’abord, si on parle uniquement de l’animé, le génial Teruaki Murakami a eu la bonne idée de représenter nos deux amies militaires équitablement. Ensuite, parce que les cheveux bruns et l’air mutin de Naomi en font, à mes yeux, la meilleure création de Kagami. Enfin, parce que je veux tendre la main à la portion moéphile de mon audience. Parce que Naomi Evans de Kangoku Senkan est doublée par Hirata Hiromi, un nom qui dira quelque chose aux fans de Idolm@ster, puisque c’est la voix de Makoto. Echec et mat.

La dernière héroïne de cette première poule est également la dernière concurrente que j’ai ajouté à la liste des 32. C’est Mikage Onohara, de Kyuuketsuki. Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de regarder cet animé, laissez-moi vous vendre du rêve en vous en faisant une description totalement réelle. Pour une histoire de dettes inintéressante au possible, Mikage est vendue à un homme mystérieux. Jusqu’ici, tout va bien. Sauf que non seulement le monsieur est un vampire, mais c’est un vampire spécial qui ne peut déguster l’énergie vitale de ses victimes qu’après les avoir sauvagement sodomisées. Vraiment. S’ensuit une série de scènes de torture anale de plus en plus étranges à base d’oeufs, de vin, et de tubes directement reliés à l’urètre de madame, ce qui lui permet de se vider directement dans son intestin. Et, comme vous pouvez le voir sur l’illustration au dessus, il y a des scènes d’ahegao incroyablement tordues.

POULE B ! MINA, TOMOMI, CARRERA ET ASAGI !

Poule numéro B !

Oh, je sens que cette poule va être tragique. Quatre participantes, toutes étaient là lors du tournoi de l’an dernier, et chacune a vu son destin se briser. Commençons par le plus triste : Mina Hayase, éliminée lors de son premier match. L’héroïne de Sexfriend, maître étalon du hentai vanilla comme tout le monde peut l’apprécier, a pourtant des arguments à faire valoir dans cette compétition. Amateurs de mignon, levez-vous et préparez-vous à vous battre, parce que cette poule va être rude.

Notre deuxième concurrente dans la poule B a elle aussi été éliminée par Tamaki de Accelerando. Mais les points communs avec Mina s’arrêtent ici, parce que Tomomi vient de Shintaisou, un animé aussi violent que Sexfriend est sympa. Autre oeuvre du génial Teruaki Murakami, Shintaisou, ce sont des lolis qui se font torturer en uniformes de GRS. C’est un trip, ça peut se défendre, ça s’est assez bien défendu pour survivre une fois, alors pourquoi pas deux ?

Histoire de continuer dans cette série de tragédies, voici Carrera, qui a elle aussi été éliminée au premier tour. Mais l’héroïne de Viper GTS a une excuse en or : son adversaire, Faye, a terminé en finale. Il n’empêche, beaucoup de gens ont hurlé, leurs prières ont été entendues, et Carrera a une nouvelle chance de briller. Nouveau tournoi, nouvelle donne, et la charmante succube pourrait tirer son épingle du jeu, même avec une opposition aussi tendue.

D’autant plus qu’il reste une candidate au titre à présenter, et non des moindres, puisqu’il s’agit d’Asagi Igawa, l’une des favorites de l’année dernière jusqu’à son élimination en quarts de finale par Sawa, qui sera finalement couronnée championne. Il y a peut-être un gros coup à faire pour l’héroïne de Taimanin Asagi dans le tournoi de cette année, mais il faudra pour cela survivre à l’impitoyable phase de poules.

Huit concurrentes, mais seulement quatre places pour les huitièmes de finale ! Alors votez pour votre favorite pour la sauver ! Vous avez jusqu‘à la semaine prochaine, minuit, heure d’été d’Europe centrale pour prendre votre décision !

Le Grand Tournoi du Hentai II – J-7

Posted juin 2nd, 2013 by Arez and filed in Animes, Grand Tournoi du Hentai

Nous y sommes presque. Vos propositions ont été complilées, les recoins les plus sombres de l’Internet ont été explorés, et des décisions difficiles ont été prises. Le Grand Tournoi du Hentai Deuxième a ses 32 candidats au titre. Mais avant de vous révéler le fruit de ce mois de travail acharné, j’ai deux trois annonces à faire, et quelques points de méthodologie à expliquer. Et si vous le permettez, on va commencer par les annonces.

QUELQUES PROBLEMATIQUES TECHNIQUES A REGLER AVANT DE POUVOIR COMMENCER :

  • Premièrement, si vous avez suivi le tournoi de l’an dernier, vous aurez remarqué mon incompétence totale pour tout ce qui est graphisme. Je peux à peu près maltraiter des jpegs avec Paint.net, mais je crois qu’il y a moyen de faire preuve de faire part de beaucoup plus de compétence. Je lance donc ici l’appel : si quelqu’un peut répondre à l’appel, et faire un joli graphisme pour illustrer le déroulement du tournoi, ça m’arrangerait beaucoup, parce que j’adore les lignes droites et les trucs qui n’ont pas l’air d’avoir été faits par des enfants de cinq ans.
  • Deuxièmement, j’ai installé un nouveau plug-in de sondages, qui devrait -au moins je l’espère- exploser la tronche de Polldaddy. Pour le tester, j’ai mis dans le coin en haut à droite un sondage à très forte valeur intellectuelle. Si vous pouviez y répondre, histoire que je me fasse une idée de comment marche toute cette uzine à gaz, ça m’arrangerait ! S’il vous plaît, merci.

LA MÉTHODOLOGIE DE LA LISTE, COMMENT TOUT CE TOURNOI VA SE DÉROULER  ET TOUS CES TRUCS IMPORTANTS :

  • Les huit premières du Grand Tournoi du Hentai Premier ont été qualifiées d’office pour cette nouvelle édition. 
  • A la demande du public, deux concurrentes éliminées lors du premier tour du premier tournoi ont été repêchées,  et j’ai décidé d’en sauver une troisième, qui avait été éliminée par la championne.
  • Les vingt-et-unes entrées suivantes ont été choisies à la fois par le public et par un panel d’experts totalement impartial et indépendant (non, en fait c’était juste moi)
  • Ces 32 participant-e-s seront réparti-e-s dans huit poules auquel je n’ai pas encore trouvé de noms rigolos, par la magie d’un tirage au sort. (Si vous avez des suggestions de noms de poules rigolos dans les commentaires, je suis tout à fait preneur)
  • Les deux premières de chaque poule seront qualifiées pour l’étape suivante du tournoi. La première de la poule affrontera la deuxième d’une autre poule, et nous continuerons ces matches en un contre un à élimination directe jusqu’à la finale.
  • Les poules et les matches seront annoncés et commenceront le samedi à minuit, et chaque match durera une semaine.

TOUTES CES MODALITÉS INTRODUITES, VOICI CE POURQUOI VOUS ETES VENUS : LA LISTE DES 32

(L’ordre dans lequel est organisé cette liste n’est absolument pas indicatif de la composition des poules)

  • Sawa (Kite)
  • Faye (Front Innocent)
  • Imari Kurumi (Bible Black)
  • Tamaki (Accelerando)
  • Miko Mido (La Blue Girl)
  • Asagi Igawa (Taimanin Asagi)
  • Leona Morimoto (Discipline)
  • Tomomi (Shintaisou)
  • Mina Hayase (Sexfriend)
  • Carrera (Viper GTS)
  • Djibril (Makai Tenshi Djibril)
  • Yuuna Mitarai (Starless)
  • Ai Kagano (Mahou Shoujo Ai)
  • Nao Iihara (Boin)
  • Pink (Dragon Pink)
  • Cloe (Kuroinu)
  • Junya Michizuki (Boku no Sexual Harassment)
  • Mizuho (Stringendo)
  • Coco (Pico x Coco x Chico)
  • Miyuki Kitano (Darling)
  • Shigure Takashima (HHH Triple Ecchi)
  • Mikage Onohara (Kyuuketsuki)
  • Megumi (Urotsokidoji)
  • Mafuyu Orifushi (Kanojo x Kanojo x Kanojo)
  • Naomi Evans (Kangoku Senkan)
  • Ruko Tatase (Ogenki Clinic)
  • Mutsumi Kagidou (Binetsukko b37°C)
  • Asa Mizushima (Sora no Iro, Mizu no Iro)
  • Sylvia Van Hossen (Princess Lover!)
  • Shion Fujino (Hatsu Inu)
  • Takumi Musashino (TSF Monogatari)
  • Jonouchi Minako (Kuro Ai)

Cela fait, on se voit dans exactement septs jours avec les matches de la première et de la deuxième poule.

Bon tournoi à tous et à toutes.

Le Grand Tournoi du Hentai II: Le Plus Grand Tournoi du Hentai – Préliminaires

Posted mai 1st, 2013 by Arez and filed in Animes, Grand Tournoi du Hentai

Chose promise, chose due. Une fois de plus, il est temps de célébrer le côté le plus scabreux de la culture visuelle japonaise contemporaine. Une fois de plus, il est temps de faire s’affronter les passions des uns et des autres, et de voir qui régnera sur toutes les autres dans le royaume du fantasme otaque. Oui, mes amis, le moment est venu, et, comme nous l’avions annoncé il y a bientôt un an de cela, nous allons faire un deuxième Grand Tournoi du Hentai.

« Pourquoi ? », demanderont les plus sceptiques d’entre vous. D’abord, parce que la première édition, même si elle a rencontré son petit succès, avait fait un certain nombre d’insatisfaits, dont votre serviteur. Certes, le tournoi fut excitant, certes, il avait été remarqué par Monsieur Toshio Maeda, mais une série d’erreurs et de mauvaises décisions l’ont empêché d’être aussi bon qu’il aurait pu être. Je ne veux absolument rien retirer ni à l’incroyable victoire de Sawa ni aux fous furieux fans de Kite qui ont fait cette victoire, mais mon ambition pour ce deuxième tournoi est d’avoir un résultat aussi définitif et indiscutable que possible, et cela veut dire faire un nouveau tournoi, dans de nouvelles conditions.

Ensuite, parce qu’en un an, beaucoup de choses ont changé. D’abord, évidemment, il y a du nouveau hentai, parce qu’on ne va pas arrêter d’alimenter un marché aussi lucratif. Ensuite, parce que ce nouveau hentai arrive entre de nouvelles mains. Pouvait-on imaginer il y a quelques années pouvoir trouver dans le même rayon que le dernier One Piece une anthologie de Yamatogawa en grand format et non-censurée ? Certes, le processus amenant à cet état de fait avait déjà commencé bien avant le premier Grand Tournoi, mais il est impossible de nier qu’un pas a été franchi. Les mentalités ont évolué. Il était donc nécessaire de faire un nouveau tournoi, pour une nouvelle génération.

Enfin, parce que ce concours, c’est le Saimoe en moins hypocrite, et que eux aussi ils font un tournoi tous les ans alors pourquoi pas nous hein zut de flûte bigre bougre.

Tu l’auras sans doute compris en lisant ces quelques mots, le Grand Tournoi du Hentai II sera plus grand, plus long, et beaucoup plus ambitieux. Et c’est pour cela que j’ai besoin de ton aide, public adoré. A partir d’aujourd’hui, et pendant un mois, tous ensemble, nous allons recenser les meilleures championnes que le hentai peut offrir, jusqu’à arriver à une liste de 32. Cela fait, le tournoi pourra commencer dans la joie, la bonne humeur, le sang et les larmes.

LES RÈGLES :

  • Est éligible pour participer au Grand Tournoi du Hentai tout personnage apparu dans un animé. Cet animé peut être l’adaptation d’un Visual Novel ou d’un manga, mais il faut que le personnage existe dans l’animé.
  • Dans le cas d’une adaptation, l’animé doit garder le caractère pornographique de l’oeuvre originale. Ou alors carrément rajouter du porno (Jurisprudence Princess Lover!)
  • Il n’y a pas d’autres règles.

En espérant vos contributions, on se revoit dans un mois avec la liste finale.

Confessions d’un ancien hater (Chuunibyou Demo Koi Ga Shitai, épisodes 1 à 3)

Posted octobre 22nd, 2012 by Arez and filed in Animes

J’ai une relation assez étrange avec Kyoto Animation. Il y a eu Full Metal Panic!, que j’ai apprécié sans vraiment comprendre pourquoi pendant mes années formatrices de pseudo-otaque. Puis Haruhi, l’une de mes premières grosses claques, qui m’aura poussé à élargir mes horizons, ce qui me permet aujourd’hui de quelque peu relativiser son impact. Puis Lucky Star, que je supportais parce qu’il savait me brosser dans le sens du poil.

Ce serait exagéré de dire que j’étais un fanboy du studio. Mais j’avais dans ma tête associé leur nom à des productions de qualité, et cela me suffisait pour attendre avec une impatience toute relative leur prochaine série. J’avais soigneusement évité leurs adaptations de jeux du studio Key, par fainéantise et parce que mes préjugés sur le genre de la romance scolaire ont la vie dure, donc nous éviterons ici d’évoquer le cas Clannad.

L’animé suivant dans leur filmographie, c’est K-On!. J’ai dit beaucoup de choses sur K-On, et avec le recul je n’en regrette absolument aucune. Si vous aimez toujours K-On! en 2012, vous avez objectivement tort. Je sais que la science est capable de miracles, mais aucun neurochirurgien, aussi renommé soit-il, ne peut faire quoi que ce soit pour vous. Cette partie de votre cerveau qui se borne à avoir une mauvaise opinion ne partira jamais, et vous condamnera à terme à ne plus jamais être pris au sérieux par qui que ce soit, et vous mourrez seuls, entourés de posters, de dakimakuras et de figurines à la gloire de votre héroïne préférée.

Mais je m’égare. Plutôt que de me perdre dans le torrent d’injures que vous mériteriez, revenons aux aventures de mon humble personne. (Et je sais que « mon humble personne » n’est pas une expression qui transpire d’humilité, alors laissez-moi tranquille.) K-On a marqué chez moi un tournant. Son manque total d’intérêt et son succès absolument indécent au vu d’une telle carence m’ont poussé vers le côté obscur de la discussion sur Internet. Le presque fanboy que j’étais s’est transformé en hater total.

« KyoAni est foutu », me disais-je. « Après tout, à quoi bon faire des efforts, se lancer dans une véritable démarche de caractérisation et de mise en scène dans le but de porter un propos s’ils peuvent se faire des couilles en or couvert de diamants couverts d’or en montrant quatre poupées de celluloïd en train de manger diverses confections sucrées ? » Pire encore, continuais-je « Et puis après ces crétins vont pousser le reste de l’industrie à les suivre, et nous vivrons dans un enfer fait de moéblobs et enfin ce hobby mourra dans son propre vomi aux couleurs pastel ».

Et puis Nichijou est sorti. En bon hater, j’ai hurlé au scandale, à l’adaptation pourrie d’un 4-koma qui planquait son incapacité à construire le moindre gag sous des tonnes d’effets de manche stylistiques. Une accumulation de punchlines débiles auxquelles on ne rit pas parce qu’elles sortent de nulle part. Je n’avais vu qu’un seul épisode, mais c’était suffisant pour mon esprit rempli de haine. Nous avions pris des chemins différents, KyoAni et moi, et nous étions condamnés à ne plus jamais nous revoir.

C’est en tout cas ce que je croyais jusqu’à vendredi soir, lorsque, au détour d’une conversation avec des gens bien plus intéressants que moi dans les toilettes du Grand Rex (Cette histoire est totalement vraie, j’étais au Grand Rex avec les gens du podcast de Joli Bateau et tout plein de copains pour voir les deux premiers films Madoka, ce n’est pas une vanne de plus sur Christophe Hondelatte), j’ai entendu des gens chanter les louanges de leur nouvelle production, que les gens tassés dans la cage d’escalier appelaient « Le nouveau KyoAni » parce que son véritable nom était impossible à réduire en un nom facile à prononcer. Piqué par la curiosité, je décidai alors de tenter le coup.

Chuunibyou Demo Koi Ga Shitai, puisque c’est son nom, m’a poussé à sérieusement reconsidérer ma position de hater vis-à-vis de Kyoto Animation, et je crois que c’est une réussite assez importante pour mériter une discussion. Surtout parce qu’en le regardant, j’ai compris le fil conducteur derrière le boulot du studio. Laissez-moi expliquer avant de vous moquer.

Le travail de KyoAni est centré sur une thématique simple mais assez forte, à savoir la relation entre les gens, la pop-culture et le monde réel, et comment chacun va influencer les autres. Le ressort comique de Lucky Star se trouve dans la façon dont Konata interprète sa vie quotidienne à travers le prisme des animés qu’elle a regardé.  Quand Haruhi réécrit la réalité pour qu’elle et sa bande partagent de folles aventures, elle n’oublie pas de caser des dizaines de références à d’autres animés. Et même la vie effroyablement ordinaire des héroïnes de K-On se construit autour des clichés de la vie estudiantine dans la culture visuelle japonaise.

Mais dans le détail de l’oeuvre qui nous intéresse aujourd’hui, qu’est-ce que ça donne ? Chuu2, puisque c’est son abréviation insupportable, met en scène deux lycéens obsédés par l’idée de continuer à vivre comme si ils avaient 14 ans. Yuuta, le héros, tente d’oublier cette période de sa vie pendant laquelle il a fait beaucoup de choses assez embarrassantes, tout persuadé qu’il était du fait qu’il était un démon, au point de se balader avec diverses armes en plastique pour combattre des gens.

Le problème, c’est qu’alors qu’il tente d’exorciser ses démons en se prenant une dernière fois au jeu du Dark Flame Master, il tombe sur Rikka, une fille qui est totalement à fond mais dans l’autre sens. Elle porte un bandeau à l’œil droit pour cacher son pouvoir spécial, mais en vrai c’est juste une lentille colorée. Elle pense que la nourriture lui donne des points de vie et de la mana, et elle donne des noms compliqués avec plein de termes en allemand à ses techniques de combat, qui consistent principalement à agiter un parapluie dans la tronche de ses adversaires.

Le dispositif est simple, et va amener nos héros à rencontrer un assortiment de personnages secondaires plus ou moins prêts à suivre Rikka dans ses délires, et avant de vous donner la moindre opportunité de hurler au scandale parce qu’on serait en pleine redite de Haruhi, je dois vous expliquer que tout cela n’est qu’une vaste parodie. Constamment, les délires des personnages -qui sont pour la plupart complètement tarés, fallait-il le signaler- seront juxtaposés à la réalité, et le résultat est généralement assez idiot pour provoquer l’hilarité.

Mais tout cela ne fonctionnerait pas sans un ingrédient absolument essentiel, à savoir l’excellence technique de Kyoto Animation. Comme à leur habitude, chaque scène, du moment calme où deux personnages discutent de choses relativement raisonnables aux bastons dans lesquelles des gens se tapent dessus avec des armes plus grandes qu’eux en passant par les moments magiques de comédie pure, est mise en scène et animée avec le plus grand soin, amplifiant l’effet du moindre retour brutal à la réalité.

Et comme tout le monde est à fond, y compris Jun Fukuyama, absolument génial dans le rôle de Yuuta, on se laisse assez facilement emporter dans la folie furieuse de la série. On se demande si toutes ces idioties seraient finalement la réalité, avant de se raviser en se rappelant de toutes ces fois où l’on a eu l’air idiot en se comportant comme Rikka et ses potes. M’est d’avis que c’est totalement intentionnel. Dans tous les cas, Chuunibyou Demo Koi Ga Shitai est l’une des meilleures surprises de la saison, et de la part d’un hater, c’est un sacré compliment.